Fluxbox

De wiki.debian-fr

Fluxbox est un gestionnaire de fenêtres, au même titre de Kwin(KDE), Compiz, xcompmgr, openbox et tant d'autres.

Sa particularité est de n'avoir presque aucune suite logicielle (il ne dépend que des librairies standard, ou presque) ce qui fait qu'il est très léger. Il est entièrement configurable et modelable, en passant par des fichiers de configuration. Il est si léger qu'il se lance en quelques secondes.

Pour l'installer :

# apt-get install fluxbox 

Tous les fichiers de configuration sont situés dans le dossier ~/.fluxbox/

On y trouve les fichiers :

  • .fluxbox/init : Sont regroupées diverses informations sur les dimensions, les couleurs, les chemins d'accès...
  • .fluxbox/keys : Raccourcis clavier.
  • .fluxbox/lastwallpaper : Le nom est assez clair. Dans ce fichier se trouve le chemin d'accès au dernier wallpaper utilisé. On n'y touche pas, on utilisera une commande spécifique.
  • .fluxbox/log : ... Pas besoin d'expliquer.
  • .fluxbox/menu : Fichier de configuration du menu, très simple à comprendre et à utiliser.
  • .fluxbox/slitlist : Aucune idée.
  • .fluxbox/startup : Fichier où seront mis tous les programmes devant être lancés au démarrage de fluxbox. L'ordre des commandes est très important : elles seront effectuées dans l'ordre où elles sont dans le fichier. Notez que fluxbox est lancé en dernier : toute commande écrite après ne sera pas effectuée.

Et les dossiers:

  • .fluxbox/backgrounds/ : Tous les fonds d'écrans utilisés par les thèmes sont là.
  • .fluxbox/buttons/ : Tous les boutons utilisés par les thèmes sont là.
  • .fluxbox/pixmaps/ : Toutes les images utilisés par les thèmes sont là.
  • .fluxbox/styles/ :Tous les fichiers de configuration des thèmes sont là.

Il y a des thèmes d'origine avec Fluxbox mais leurs fichiers de configuration et les images qu'ils utilisent ne sont pas placés dans le répertoire utilisateur puisqu'ils doivent être visibles par tous les utilisateurs. Ils sont placés dans le dossier /usr/share/fluxbox/styles/

Je vais vous détailler la syntaxe de chaque fichier :

Keys

La syntaxe est la suivante :

<touche> <touche> [<touche>] : <effet>

Noms des touches

  • Super : touche "Windows"
  • Mod1 : Alt Gauche
  • Mod2 : Alt Droite
  • Shift : Shift
  • Tab : Tabulation
  • Control : Ctrl
  • OnDesktop : Lorsque la souris pointe sur le fond d'écran
  • Mouse1 : Clic gauche
  • Mouse2 : Clic Gauche + Clic droit simultané ou clic sur la molette
  • Mouse3 : Clic droit
  • Mouse4 : Bouton de tranche (précédent et suivant)
  • Mouse5 : Bouton de tranche
  • F1,F2[...],F12 : Touches fonctions

Par exemple, pour [Touche Windows + Alt Gauche] :

Super Mod1 : MyEffect

Le nom de chaque touche peut être retrouvé avec l'utilitaire xev installé par défaut avec le serveur X11.

Lancez xev dans un terminal, mettez la fenêtre qui s'ouvre au premier plan, tapez la touche dont vous ne connaissez pas l'appellation, et regardez son nom qui apparaît dans le terminal.

Vous pouvez, ensuite, reporter ce nom dans le fichier keys. Par exemple :

None XF86PowerOff: exec gksu shutdown -h now

Noms des effets

  • HideMenus : Cache les menus
  • WorkspaceMenu : Menu des espaces de travail
  • RootMenu : Menu des applications ( voir explications sur le fichier ~/.fluxbox/menu )
  • NextWorkspace : Espace de travail suivant ( si on est au 2ème, on passe au 3ème :p )
  • PrevWorkspace : Espace de travail précédent
  • NextWindow : Fenêtre d'après, le n° des fenêtres est défini dans l'ordre d'ouverture des fenêtres
  • PrevWindow : Fenêtre d'avant
  • Workspace 1,2,3...12 : Se déplacer vers l'espace de travail X

Par exemple, si on veut changer d'espace de travail en faisant [alt + FX]

Mod1 F1: Workspace 1 # Amène à l'espace de travail 1

Menu

Il faut d'abord, pour pouvoir l'utiliser, modifier ~/.fluxbox/init à la ligne session.menuFile. Si le chemin n'est pas ~/.fluxbox/menu remplacez le chemin existant par ça. Ce fichier de configuration est extrêmement simple à comprendre et à utiliser :

[begin] (Titre que vous voulez donner à votre menu) # commentaire
     [submenu] (Nom du sous-menu) {} # encore un commentaire
            [exec] (conquereur de l espace) {konqueror} </usr/share/pixmaps/mon-icone.xpm>
            [exec] (blah blah) {pidgin} </usr/share/pixmaps/mon-icone.png>
            [submenu] (Nom de mon sous-sous-menu) {}
                   [exec] (Nom de mon appli) {mon_appli} </chemin/de/mon/image>
            [end]
     [end]
     [config] (Configuration)
     [submenu] (Styles) {}
            [stylesdir] (/usr/share/fluxbox/styles)
            [stylesdir] (~/.fluxbox/styles)
     [end]
     [workspaces] (Workspaces)
     [reconfig] (Reconfigure)
     [restart] (Restart)
     [exit] (Exit)
[end]

Ce qui est écrit ci-dessus suffit largement pour comprendre, on ne s'étendra pas sur ce point. Si vous gardez le menu d'origine, il sera actualisé à chaque installation de logiciel.

A finir ...

Sources